Maintien des 5 jours de classe en 2018/2019

Modalités de demande de dérogation au fonctionnement sur 5 jours de classe par semaine

  1.  Réunion Mairie  – Inspectrice de l’Éducation Nationale
  2.  Réunion Mairie – enseignants de chaque école
  3.  Conseils d’école d’octobre-novembre – possibilité de déposer une demande de dérogation
  4.  En cas de demande d’un conseil d’école, vote d’une délibération du conseil municipal

Voici les différents éléments qui ont alimenté la réflexion tout au long de ce trimestre.

  • Compertrix a été la première commune à passer à 5 jours en 2013, persuadée de l’intérêt des enfants par les rythmes et par l’apport des activités périscolaires.
  • Le taux de satisfaction des inscrits aux activités périscolaires est supérieur à 90 %. La fréquentation reste quasiment la même d’une année sur l’autre.
  • La difficulté reste toujours de trouver des animateurs pour une heure par jour.
  • Les activités créent un lien entre milieu scolaire et associations locales.
  • La citoyenneté est mise en valeur dans les activités : exposition, spectacles, chorale…
  • La Mairie a organisé un sondage consultatif des familles : 63 % des parents se sont prononcés pour le retour à 4 jours, 37 % pour le maintien.
  • La ville de Châlons-en-Champagne a annoncé ne pas demander de dérogation pour 2018/2019.
  • Le fonctionnement actuel est celui qui propose le plus de temps périscolaire. Le changement entraînerait une prise en charge de la totalité du mercredi par les familles.
  • Les enseignants de l’école élémentaire ont souligné tous les avantages des 5 matinées d’enseignement pour les apprentissages fondamentaux.
  • En maternelle, ce fonctionnement est plus problématique notamment par rapport à la sieste.
  • L’État a mis en place un fonds d’aide pour le périscolaire qui permet de maintenir des tarifs attractifs. Il est maintenu au moins jusqu’en juin 2018.
  • Un changement des rythmes entraînerait des modifications importantes pour le personnel communal et les animateurs.
Réunis en octobre-novembre, les deux conseils d’école n’ont pas formulé de demande de dérogation pour le retour à 4 jours.
Pour délibérer, le Conseil Municipal devait s’appuyer sur des demandes de dérogation des Conseils d’Ecole et sur des arguments circonstanciés.
Aucune demande n’a été formulée donc aucun changement n’est prévu en 2018/2019.

Et après ?
L’État n’a pas annoncé ses intentions pour l’année 2018/2019. Le maintien d’un Projet Éducatif Territorial (PeDT) en 2018/2019 devrait permettre le versement du fonds d’aide à la commune. Si ce n’était pas le cas, nous ne pourrions pas maintenir les activités périscolaires au tarif actuel.
L’avenir des écoles et du périscolaire est également en attente de la décision de la communauté d’agglomération et des communes sur la compétence scolaire et périscolaire.
La commune restera-t-elle responsable de ses écoles ?

 

Tagués avec : , , , , ,
Publié dans Commune, Ecoles, Newsroll